injection d'acide hyaluronique et de Botox : choisir son praticien - Dr Benachour

L’engouement pour la médecine et la dermatologie esthétique est de plus en plus importante, chez les patients matures mais aussi chez les jeunes, notamment grâce à la communication sur les réseaux sociaux. Il est très important de bien choisir son praticien et de connaître les produits qui seront injectés : acide hyaluronique, Botox … Sont-ils autorisés par les autorités de santé française (ANSM) ? Le praticien est-il un médecin formé ? De nombreuses questions sont à se poser avant de se lancer.

Dermatologue Esthétique, Médecin Esthétique ou Chirurgien Esthétique ?

Uniquement des médecins formés aux techniques d’injection ont le droit d’injecter. Ils doivent être également référencés auprès du conseil de l’ordre en France. Certains possèdent un diplôme universitaire comme par exemple le diplôme de « médecine morphologique et anti-âge ». D’autres sont formés par les laboratoires commercialisant les injectables. La connaissance de l’anatomie et des techniques d’injection sont indispensables à l’obtention de résultats satisfaisants. Les acides hyaluroniques doivent obligatoirement avoir le marquage CE. Ces produits sont stériles et doivent être injectés dans un cadre médical aseptisé.  Leur innocuité est telle, lorsque toutes les conditions sont réunies que les patients ont tendance à oublier qu’il peut y avoir des effets secondaires.

Attirés par des images alléchantes sur les réseaux sociaux et des prix bas, de jeunes patients se retrouvent dans des centres de beauté aux noms glamours. Certains même ne savent pas qu’il s’agit d’actes médiaux.

Quels sont les risques si l’on ne choisit pas un praticien médical formé ?

On voit de plus en plus de jeunes patients pousser la porte de nos cabinets médicaux avec des visages défigurés : des lèvres difformes, des cernes gangrénés, des pommettes surdimensionnées, des nez nécrosés…

Certains jeunes patients présentent même des infections, des allergies, des réactions inflammatoires sévères. Si ces complications ne sont pas prises à temps, les effets peuvent être irréversibles. Le travail du praticien médical n’est pas facile puisque dans la grande majorité des cas, on ne sait pas quel produit a été injecté. Peut-on l’extraire facilement ? Faut-il procéder à une chirurgie pour essayer d’enlever le maximum de produit lorsque c’est possible ? Avec les acides hyaluroniques médicaux, il est toujours possible d’utiliser un antidote pour dissoudre le produit en excès, mais lorsque l’on ne sait pas quelle molécule a été injectée, c’est difficile.

Les réseaux sociaux et la dermatologie esthétique

Les réseaux sociaux ont participé à la banalisation de la médecine et de la dermatologie esthétique, surtout auprès des jeunes, ces « fameux millénials ». Friands de belles images et de l’expérience de jeunes influenceurs, les jeunes sont des cibles vulnérables. Malheureusement, ils ne se doutent pas que les photos sont très souvent retouchées, embellies et ne montrent pas de résultats réalistes. Les injections d’acide hyaluronique sont présentées de telle façon que l’on pourrait penser naïvement que c’est aussi simple « qu’un coup de gloss ». En réalité, ce n’est pas du tout le cas, même si un praticien bien formé sait injecter un patient avec des risques très minimes pour l’embellir et ou le rajeunir. Les injections restent un acte médical que le praticien doit maîtriser.

Une question ?

*

Votre adresse email ne sera pas visible

INSTAGRAM

Suivez l’actualité du Dr Benachour en vous abonnant à son compte Instagram

Suivez le dr Benachour sur Instagram

© Copyright - Un site réalisé par Scarabe

35, rue Oberkampf - 75011 Paris        01 48 05 33 21